Quand Guillaume devient canadien

Le 9 mai 2012 fut un grand jour pour Guillaume et 400 autres nouveaux citoyens canadiens, il s’agissait de la dernière étape de leur long processus d’immigration. Je crois que le Canada voulait s’assurer de la patience des futurs citoyens (aussi appelés «sujets» sur le certificat de citoyenneté…). Donc, en gros, la cérémonie se résume par : attendre en ligne 30 minutes pour entrer dans une salle, attendre 30 minutes que tout le monde soit entré dans la salle, attendre 30 minutes pour que le monsieur trouve des chaises pour tous (c’est important que chacun soit assis dans une cérémonie de citoyenneté canadienne), se faire dire la procédure de la cérémonie par un monsieur (procédure qui inclus : sortir de la salle avec votre bébé s’il pleure trop et ne pas pouvoir entrer par la suite…), se lever pour l’entrer du juge de la citoyenneté, écouter le discours d’ouverture du juge de la citoyenneté (discours qui inclus : pas besoin de sortir de la salle si votre bébé pleure), prêter serment à la reine tous en coeur (et si on se fait prendre à ne pas dire le serment, on ne reçoit sa citoyenneté), chanter l’hymne national tous en coeur, écouter le discours de fermeture du juge de la citoyenneté, attendre en file pour recevoir son beau certificat, être heureux et se faire photographier devant le drapeau du… Québec.