Carrés rouges et bien commun

Le 22 avril, nous étions 300 000 dans les rues de Montréal (selon les organisateurs et selon mon oeil de Normand Brathwaite qui anime Piment fort). On a même eu le droit de manifester sans se faire frapper à coup de matraque. Même pas une petite miette de poivre de cayenne dans l’oeil… On a aussi fait un arbre géant qui ressemblait plutôt à une main. Nous avons dit que nous n’étions pas contents du plan nord, pas contents de la hausse exagérée des frais de scolarité, pas contents de la façon dont les étudiants en grève sont traités, pas contents que le «plus beau pays au monde» se soit retiré du protocole de Kyoto, pas contents que le Québec soit corrompu de partout… À QUI LA RUE!?